Mardi 30 août : Other Lives - For 12

En 2009 sortait Reservoir, un premier coup de maitre signé par les Londoniens de Fanfarlo. Malheureusement le trop plein de références leur avait permis de n’avoir que quelques encouragements en lieu et place d’un plébiscite mérité. En 2011 sort Tamer Animals, un premier essai signé par les Américains d’Other Lives. Bien que n’ayant pas grand-chose à voir au final, ce disque souffre lui aussi de la comparaison d’illustres prédécesseurs à tel point que cela en devient embarrassant. Patrick Watson, Midlake, The National, Grizzly Bear, Arcade Fire, Get Well Soon… Faire la liste de toutes les influences du groupe serait trop long.

Bon, je suis un poil agacé car ce disque rencontre un certain succès comparé à Reservoir ce qui est prometteur pour l’avenir du groupe. Néanmoins, j’ai bien aimé, et puis il possède un argument de poids qui a dû peser dans la balance. Au-delà de l’influence de tous ces groupes indé, il y en a une qui se fait particulièrement ressentir, celle de Morricone. Contrairement à Danger Mouse qui lui a rendu un hommage semi-raté en rappelant bien plus l’esprit de Jean Claude Vannier (ce qui est cool aussi) que du maitre Italien. Ici, les ficelles sont beaucoup moins grosses (l’objectif n’est pas le même, il faut l’avouer), la musique d’Other Lives se fait bien plus aérienne, qu’elle soit folk ou plus pop. La plupart du temps, accompagnés d’un véritable orchestre de musique classique, les musiciens convoquent les grands espaces sur une tonalité des plus dramatiques. As I Lay My Head Down ressemblent à la bande sonore d’un western, une chevauchée dans les plaines du Midlake euh... midwest, c’est principalement à cette Amérique historique que nous fait penser Other Lives.

Tamer Animals est un beau disque mais qui sonne parfois un peu toc, sans vraiment le vouloir, le groupe a réussi à signer une œuvre aussi jolie qu’agaçante. Deux choix se présentent, soit vous vous laissez emporter par cette musique qui est comme une bouffée d’air frais, soit vous finissez écrouler par le poids de tant de références si prestigieuses.En écoute aujourd’hui, For 12, un titre à la Radiohead (tiens encore un !) rappelant l’époque d’Amnesiac où les violons et les guitares dessinent un paysage aride sous nos yeux comme le groupe l’a si bien fait dans le clip à visionner ci dessous.





Extrait de l'album : Tamer Animals
sortie US le : 10 mai 2011
sortie Europe le : 29 août 2011
Label : TBD
Myspace
En écoute dans le lecteur à droite.

Pour :
Ce que j'écoute
Interlignage
Gonzaï
Sensation Rock
A l'écoute
Du son
Mes Critiques / Playlist Society
Black Box Baby
...

Contre :
...

10 commentaires:

Fred a dit…

Plutôt pour, malgré ses références évidentes, c'est de la très très bonne musique.

Panda Panda a dit…

Oui c'est un bon disque, de bonnes compos et tout mais j'ai trop de choses en tête pour l'apprécier pleinement, c'est clairement un disque vers lequel je vais retourner à la fin de l'année, je sens bien que c'est un peu bête de ma part de m'arrêter là dessus mais je n'arrive pas à m'en défaire...

Fred a dit…

Non c'est compréhensible après tout, ça m'est déjà arrivé, faut laisser le temps de l'approvoiser, de l'apprécier, faut que ça vieillisse en fut de chênes etc etc...
Moi c'est Whashed Out que je commence tout juste à apprécier en ce moment, donc bon.

Marc a dit…

Un grand merci. Merci de m'aider à me sentir moins seul. Toutes les références de ce groupe, tous les groupes cités sont pile-poil dans ce que j'adore, mais je préfère systématiquement tous les groupes de base à celui-ci. Question de feeling sans doute, mais cette unanimité me chipote. Sans doute que le manque d'oeuvre définitive dans le genre récemment a amorcé ça, va savoir.

Ceci dit, je comprends très bien la référence à Fanfarlo, que je mets dans la même catégorie des groupes très bons mais à qui il manque la magie d'un Shearwater, National ou Get Well Soon...

Voilà voilà

Panda Panda a dit…

Je l'ai réécouté hier, y a pas à chier c'est joli mais c'est aussi très lisse... Il n'y a pas de quoi fouetter un chat... Je me sens moins seul aussi merci!

Blake a dit…

Pas faux cher ami panda... ça séduit vite car il y a une pate sonore que j'aime bien, indéniable.
Au début je trouvais ton avis sévère. Et puis à la longue, j'ai ressenti tellement d'influences presque une par chanson : et Andrew Bird, et Lost In The Trees, et The Middle East et ...
Comparé à ces derniers d'ailleurs, ce Tamer Animals charmant sonne moins vrai, moins enflammé.
Joli mais tellement sage, c'est vrai :-)

Panda Panda a dit…

Ces influences aussi ressortent oui! Je n'ai pas insisté sur le côté sage de la musique content que tu l'ai compris :)

Philippine C. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Philippine C. a dit…

Personnellement, cet album m'a laissé sur m'a fin. Je le trouvais, certes, joli mais tellement plat !
J'ai vu le groupe en concert, et on aurait dit qu'ils s’arrangeaient pour sortir un max d'instruments à la minute pour battre un record mondial. Et cela n'apportait rien à la musique qui, apparemment n'a pas déçu que moi dans la salle.
Un album très beau, une musique agréable est très belle ( ça pour ça on ne peut pas dire^^) mais décevante selon moi.

Panda Panda a dit…

Ha oui, complètement d'accord avec toi, qui écoute ce disque encore?