Top chansons 2012 : 10ème - 1er


Ne me jetez pas de cailloux s’il vous plait je n’y peux rien… 2012 marque le grand retour de la musique dite mainstream. On revient à l’époque où Britney Spears faisait déhancher les foules sur Toxic, tandis que Beyoncé nous faisait oublier les Destiny’s Child avec Crazy In Love et Timberlake s’émancipait de son Boys Band grâce à Timbaland et des titres comme Cry Me A River. Le début des années 2000 a été une époque bénie pour eux avant de se faire plus discret par la suite (une folle, une maman et un acteur. Super…). Si quelques joyaux ont éclaté les années d’après, c’était sans atteindre la qualité de la génération précédente. 2012 nous fait donc revivre cette époque avec des chansons sur lesquels on aime cracher aujourd’hui mais que personne n’aura oublié dans 10 ans. Bien sûr on retrouve un peu de rock (1 titre), des chansons obscures, mais quand même! Ce sont les titres radiophoniques qui se taillent une grosse part du lion et on ne pouvait pas être plus aux anges.

Vous trouverez tout en bas un lecteur pour écouter du bon son. En cas de problème (chanson inécoutable, lecteur absent/cassé…), n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour corriger le problème.

On se retrouve mardi ou mercredi pour les meilleurs albums de 2012 selon Ears Of Panda. Bisous.


                                           
10 : Nicki Minaj – Starships



A l’image de cette jeune femme (qui approche de la trentaine tout de même! Attention, péremption!), on ne fera pas plus pute cette année. Entre ce synthé dégueulasse façon Guetta, son riff de guitare à la con et les cris de supporter bourrés, Nicki Minaj a tiré le gros lot. Pourtant ça a beau être de mauvais goût, il y a dans Starships une euphorie exacerbée, une anarchie totale et une prise de drogue évidente. Même le clip très basique au départ (je me dandine moi et mes gros seins) part en couille. Le top du mauvais goût!

Extrait de l’album : Pink Friday: Roman Reloaded
Label : Cash Money Records, Universal Republic


09 : AlunaGeorge - Your Drums, Your Love


Et de deux pour le duo Londonien! Moins entraînant que son prédécesseur You Know You Like It, Your Drums, Your Love dévoile un univers plus sensible qui s’éloigne de ce R&B dopé au dubstep vers une musique plus pop et ce n’est pas ce refrain à vous coller la chair de poule qui viendra nous dire le contraire. Un de nos grands espoirs pour 2013 est donc ce duo qui s’approprie avec brio les genres pour créer une musique suave et innovante. Espérons que Your Drums, Your Love est une promesse d’un futur radieux, nos bras sont déjà grands ouverts.

Extrait du single : Your Drums, Your Love
Label : Island Records


08 : Solange – Losing You



Hiiiiii!!! Comme Beyoncé doit être fière de sa sister à l’écoute de ce titre écrit à quatre mains avec le compositeur et producteur Dev Hynes, plus connu sous les noms de scène de Lightspeed Champion ou Blood Orange. Dès les premières secondes on est charmé pas ces beats et ces samples de voix discrets mais festifs. Au-delà de cet aspect, c’est la conjugaison entre la musique Africaine et la pop 80’s qui nous séduit. Pas très loin d’une Madonna des débuts, la chanson de Solange est à l’image du clip, rayonnante et grisante.

Extrait de l’EP : True
Label : Terrible Records


07 : Nicolas Jaar – With Just One Glance (Feat. Scout LaRue & Will Epstein)



A peine remis de son premier excellent album que Nicolas Jaar nous a sorti en début d’année cette pépite house/jazzy à la bien. A ses côtés, on retrouve la fille de Bruce Willis et Demi Moore qui dévoile un timbre de voix collant parfaitement avec ce titre nocturne et hypnotique. Avec With Just One Glance, Nicolas Jaar continue d’explorer une musique dans la veine de Space Is Only Noise. Introspective, sa musique privilégie de plus en plus l’ambiance et l’environnement sonore que l’efficacité directe. Bien mal lui en a pris, il signe avec ce titre sa meilleure chanson à ce jour.

Extrait du monde fabuleux de l’internet
Label : -


06 : Death Grips – Hacker


Parmi les nombreux uppercuts que nous refilent Death Grips avec leur premier album The Money Store, on ne se remet toujours pas de la conclusion Hacker qui fait le même effet que si on vous éclairez la tronche avec un stroboscope pendant une heure tandis que des alarmes à incendies vous crieraient dans les oreilles. Déboussolant, frénétique, épileptique… Hacker est le produit d’un cerveau malade qui combine l’esprit des raves et du rap Hardcore. Malgré ces influences, Hacker est un réel tube, addictif qui vous en met plein la tronche durant 4min30. Bien que Death Grips ne nous laisse aucun répit, il est difficile de ne pas écouter en boucle ce titre aussi atypique qu’irrésistible.

Extrait de l’album : The Money Store
Label : Epic Records


05 : Jai Paul – Jasmine (Demo)


C’est l’histoire du mec le plus lent dans le monde la musique. En 2007, apparaît sur la toile une démo intitulée BTSTU qui sortira en version « Edit » en 2011… Alors quand on voit apparaître la démo de Jasmine on a un peu peur de devoir attendre encore quatre ans avant d’avoir droit à la suite. Heureusement sa signature chez XL Recordings devrait faire accélérer les choses et permettrait, on l’espère, de découvrir un premier album en 2013 et savoir si le buzz autour de ce mystérieux personnage est bien fondé ou non. Après le magnifique BTSTU, Jasmine tend à confirmer que l’on tient entre les mains un artiste prometteur qui nous surprend encore une fois avec cette ballade électro-pop-R&B futuriste. Cette chanson, finalement difficile à cataloguer, marche pourtant sur quelques ingrédients seulement et en particulier sur cette basse sombre et omniprésente, la porte d’entrée à l’univers si singulier de Jai Paul. Avec sa structure hachée, et cette boucle de guitare discrète mais limpide, cet Anglais mélange les genres pour mieux se les approprier  et nous fait découvrir son univers si singulier.

Extrait du single : Jasmine
Label : XL Recordings


04 : Usher – Climax


Si Usher Raymond IV (de son vrai nom) a déjà 20 ans de carrière derrière lui il aura fallu attendre l’intervention de Diplo pour apprécier enfin une chanson de celui qui a fait décoller la carrière de Justin Bieber (merci Raymond). Et quelle chanson! Tandis que les paroles racontent cette histoire de rupture déchirante pour les deux amants, la musique tend vers une ambiance beaucoup plus sexy.
Il faut saluer le travail de ce duo qui ne tombe jamais dans la surenchère avec cette instrumentation presque minimale qui transpire le désir entre ces deux amants et le chant tout en justesse où l’on ressent la tristesse vécue par Raymond. En clair Climax est la chanson idéale du «Post Break-Up Sex».

Extrait de l’album : Looking 4 Myself
Label : RCA


03 : Taylor Swift – We Are Never Ever Getting Back Together



Well I Know… Shame On Me… Celle que je juge comme la plus cruche des pop stars depuis qu’on les a inventées vient de placer cette foutue chanson dans le top 10. Passé la première écoute où l’on se surprend à trouver cette composition honnête voire catchy, le titre s’insinue dans votre cerveau jusqu’à ce que vous vous surprenez à chantonner le refrain crétin mais si facile à retenir de Taylor Swift. Il faut dire que derrière ce titre se cache un spécialiste du genre. Max Martin est un compositeur Suédois qui est responsable d’un grand nombre de tubes de ces 15 dernières années. Britney Spears, Katy Perry, Kelly Clarkson et les Backstreet Boys peuvent le remercier d’avoir fait décoller leurs carrières en composant pour eux de nombreux hits. Max Martin maître dans l’art pour placer ses chansons à la première place dans les charts, frappe encore un grand coup. L’adage : plus c’est con, plus c’est bon aura rarement été aussi bien porté qu’avec cette chanson.

Extrait de l’album : Red
Label : Big Machine Records


02 : Japandroids - The House That Heaven Built


Il suffit parfois de peu de choses pour vous renverser. En l’occurrence, on parle ici d’une batterie frappée comme si la vie en dépendait, d’une guitare, celle de Brian King, nerveuse et urgente ainsi que sa voix hurlant à s’en rompre les cordes vocales. C’est dans cette formule simple que le duo à composé ce qui est et restera leur chanson la plus marquante. Malgré toute la violence qui s’en dégage, guidée par une guitare abrasive, les sentiments contradictoires se bousculent dans notre tête. Elle fait partie de ces chansons où vous ne savez pas si vous devez pleurer ou avoir un sourire à vous crisper la mâchoire. La détresse, la joie, la tristesse se mélangent pour ne retenir au final que l’essentiel : cette fougue qui nous soulève et nous pousse à hurler les « oh oh oh oh » fédérateurs de Japandroids.

Extrait de l’album : Celebration Rock
Label : Polyvinyl Record Company


01 : M.I.A. - Bad Girls


Galang, Boyz, Paper Planes, Born FreeLes singles se suivent mais ne se ressemblent pas, la preuve avec Bad Girls, chanson annonçant sous les meilleurs auspices son prochain album Matangi attendu en 2013. Qu’importe la qualité de celui-ci, M.I.A. prouve encore une fois qu’elle est une incroyable faiseuse de singles. Les albums s’enchaînent et les tubes en or se multiplient. Bad Girls est le dernier en date. Après avoir touché à d’innombrables styles différents, c’est en Arabie et en Inde qu’elle à puisé son inspiration. A l’image du clip on se laisse imprégner par ces boucles synthétiques qui marient musique traditionnelle et R&B contemporain. Loin de ses homologues, M.I.A. trace une route en marge qu’elle semble être la seule à suivre. Si l’on peut rapprocher cet hymne féministe à Mundian To Bach Ke de Panjabi MC (sorti il y a 10 ans déjà !) on loue son inventivité et sa prise de risque allant toujours à l’encontre de la mode actuelle. Mieux, Bad Girls nous montre encore une fois une nouvelle facette de l’Anglaise qui est définitivement une personne à part dans l’industrie musicale actuelle, capable de rallier tous les publics possibles, Bad Girls ne déroge pas à la règle et signe au passage sa meilleure chanson.

Extrait du single : Bad Girls
Label : Interscope Records


3 commentaires:

Philippine C. a dit…

Je n'ai jamais vu meilleur description de Nicki Minaj ! Bravo !

Sarah Rousseau a dit…

L'excellent single "Rock Bottom" de King Krule aurait pu se glisser quelque part, non?

Panda Panda a dit…

J'ai beaucoup de mal avec King Krule, je n'attends pas grand chose de son premier album, on verra...